©2018 by Jean Félix Brouet pour La Compagnie du Pingouin Bleu. Tous droits réservés. Reproduction interdite. 

Jean Félix Brouet
Jann Regenass

Né à Bordeaux en 1951. Marié, il a deux fils dont il est très fier. Après avoir vécu les deux premières années de sa vie à Paris, il redescend dans sa ville natale où il est élevé avec beaucoup d’amour par ses grands-parents. Premières études à Bordeaux puis attiré par la cuisine, il consacre la première moitié de sa vie professionnelle à ce très noble métier. Après une brillante carrière hôtelière en Suisse, il se dirige vers l’immobilier et l’urbanisme lorsqu’il revient en France

Jean Félix Brouet s’oriente vers l’organisation et la création d’entreprises aussi bien en France qu'à l'international. Il a obtenu un DESS en économie et gestion. En parallèle, il s’implique dans le monde humanitaire et solidaire.

Depuis tout petit il est passionné par le théâtre, la lecture et surtout l’écriture mais, faute de temps, il range sa plume au fond d’un tiroir.

L’opportunité de la vie va lui permettre d’assouvir sa passion. Il crée deux magazines, une lettre bimensuelle et surtout il écrit enfin son premier roman "BLANC COMME NEIGE" paru en 2006 chez Comédia. Ensuite un roman autobiographique "la CHAURITUDE " suivi d’un récit pour adulte "DU CÔTE DE COURCELLES ". Puis c’est le premier policier "LE CAS SOULET ". Le cinquième "LE CHIPIRON DU DEZALEY", policier lui aussi, se passe en Suisse pays de son Épouse si importante pour cet homme dont le sentiment d’abandon s’estompe peu à peu. Puis "COCHONS MALADES" présenté au Salon du Livre de Paris 2016. Il a rencontré un vif succès. De ce roman est né un scénario "TOUT EST BON POUR LES COCHONS" pour le cinéma ou la télévision. La trame est passionnante, noire et surprenante avec pour héroïne le pendant féminin du docteur Jekyll et M. Hyde. Abominable Violette !!! Il rédige une biographie autorisée de Bernard Ziegler l’un des « pères fondateurs » d’Airbus, puis BENITO, l’histoire d’un sérial killer qui vient finir sa vie en Suisse. En cours d’écriture "TU N’AURAIS PAS DU TUER MON PÈRE" dont l’histoire se déroule au Moyen Orient ravagé par la guerre. Sortie 2019.

Il assouvit également sa seconde passion qui est le théâtre, membre fondateur de la compagnie du Ranc’Art à Givisiez, il y a plus de trente-cinq ans, il collabore régulièrement avec des compagnies soit comme metteur en scène invité ou permanent.

La première oeuvre est la pièce du patrimoine culturel vaudois et Suisse, "HISTOIRE DU SOLDAT" (C.F. Ramuz et I. Stravinsky) proposée par la Compagnie du Pingouin Bleu dont il assure la mise en scène et qui sera proposée dans les Jardins de l’Abbaye de Romainmôtier en 2019. Puis en 2020 "CARMEN SOUS LES ETOILES DU NOZON", de Bizet, mais nous en reparlerons…

Écrire, c’est partager avec l’autre. 

Partager, c’est aimer l’autre. 

Aimer, c’est aller vers l’autre! 

Tout cela est devenu vital pour son équilibre.

Jann Regenass est né à Lausanne en 1973. Très tôt attiré par la musique, il a commencé comme à l’euphonium à la fanfare de Mollens et de Renens, village et ville de ses grands-parents.. Entré au conservatoire en classe de trombone auprès de René Vouillamoz, avant la fin de sa scolarité, Jann  Regenass a créé et dirigé l’orchestre de l’école secondaire de Renens à l’âge de 14 ans. 

C’est dans la classe de Pascal Favre qu’il étudiera la direction d’orchestre à Vent, obtenant son certificat et poursuivant ses études en classes professionnelles durant les 5 années suivantes.

Passionné, mais peu à l’aise dans le monde académique, c’est dans le cadre de la musique militaire qu’il obtiendra son diplôme de direction avec mention, ainsi que le grade de premier lieutenant. 

Depuis l’âge de 17 ans, Jann Regenass dirige des ensembles allant de l’harmonie au brass band et collabore régulièrement avec des troupes de théâtre ou opéra, des chœurs ainsi que des orchestres en les préparant pour un chef invité ou en assumant la direction musicale des spectacles tels que l’Oiseau Vert (Gozzi), L’opéra de Quatre-sous, Monsieur Chouxfleuri (Offenbach), ou dans la préparation de productions de l’Avantscène Opéra telles que Mireille, les Noces de Figaro, L’Elixir d’Amor, etc….

Passionné par la recherche du son et du jeu d’ensemble Jann Regenass propose un travail en profondeur dans ces thèmes et porte un intérêt particulier à mettre en osmose, les chanteurs, solistes et l’orchestre.

Il a étudié avec Pascal Favre, Jean Balissat, Andreas Spoerri, Charles Ossola et Yves Senn, il suit régulièrement des séminaires de formation continue de direction d’orchestre.

En 2001, Jann a gagné le prix de « meilleur chef d’Orchestre », dans le cadre du Festival de 

Musique de Mòr en Hongrie.

 

Actuellement, Jann Regenass se produit aussi en quatuor et joue régulièrement comme tromboniste et trombone basse dans divers ensembles tels que le BBLN, CBLN et l’orchestre symphonique du Littoral Neuchâtelois.

Chef titulaire de la société de musique de Juriens/Romainmôter depuis 3 ans, il éprouve un réel plaisir à partager musique et amitié au bord du Nozon.

En dehors de ses activités musicales, Jann Regenass est actif dans la fiduciaire qu’il a fondé après une décennie passée dans le monde de la banque, plus particulièrement celui du compliance et de la fiscalité en ayant assumé plusieurs postes de direction dans des établissement à Genève, Bâle et Zurich ainsi qu’à l’international. 

Jann Regenass est titulaire d’un Master en Business Administration de la Business School de Lausanne, d’un DESS en gestion d’entreprise et d’un diplôme en droit bancaire (compliance) de l’université de Manchester depuis 2016. 

Jann Regenass partage désormais son temps entre fiduciaire, conseils d’administration et divers projets artistiques.

Ensemble !

D’une rencontre, entre Charles-Ferdinand Ramuz et Igor Stravinsky, il y a cent ans, est née Histoire du Soldat, œuvre incontournable du patrimoine culturel suisse.

Histoire du Soldat est un conte à la fois merveilleux et tragique d’un « Faust » devenu Vaudois par le hasard du service militaire.

La vie de cet homme est bouleversée par la guerre qui le frappe et le mène sur les chemins du tourment. Il tente de combattre ses démons, mais le diable qui est une belle diablesse ne l'aide pas !!!

Il est sans cesse tiraillé entre des sentiments intimes, entre devenir riche et être amoureux.

Se perdra-t’il ?

 

D’une rencontre, cent ans plus tard, est née une nouvelle et belle aventure. Jann Regenass, musicien reconnu, et Jean Félix Brouet, metteur en scène et écrivain, amoureux des belles œuvres et des mots ont, comme une évidence, mis leur passion au service de cette œuvre qu’ils seront heureux de vous proposer lors de cinq représentations du mercredi 4 au samedi* 7 septembre 2019, dans les Jardins de l’Abbatiale de Romainmôtier.

* représentations à 16 heures et à 21 heures.

Les acteurs ainsi que les musiciens sont des professionnels suisses reconnus. La direction musicale est assurée par Jann Regenass et la mise en scène par Jean Félix Brouet. 

D’une durée d’environ une heure et demie, elle sera entrecoupée de danses et de ballets, comme dans son édition originale.